Prothésiste Ongulaire / SPA - Sanary sur Mer

06.24.607.137 - 06.16.252.242 bandb83110@gmail.com

Clayton Shagal

clayton-shagal-main-med-en_1

téléchargement  téléchargement_22téléchargement_2

Collagène acido-soluble non hydrolysé, pur à 99%

La peau est composée de 70 % de collagène, lequel représente, à lui seul, 90 % du tissu conjonctif (ou le derme). Il est donc opportun de dire que le collagène vit dans le derme.

 

De nos jours, toutes les études confirment que le collagène, qui peut retenir jusqu’à huit fois son poids en eau, est le principal hydratant de la peau. Partant de ce fait, on peut comprendre le rôle primordial que joue le collagène au niveau de l’hydratation du derme en particulier et de la peau en général.

 

Le collagène fait partie intégrante de la peau. Étant un organe, la peau perd de la force avec l’âge et par conséquent, le collagène s’affaiblit lui aussi. Lorsque plus jeunes, les fibres de collagène sont gonflées d’eau et sont constamment nourries de fibrilles de collagène qui se logent sur ces fibres et leur procurent vigueur et hydratation.

 

 

Il est important de préciser que si la production de fibrilles de collagène diminue avec l’âge, nous ne perdons jamais notre collagène pour autant. Plutôt, les tissus n’étant plus nourris adéquatement, s’amincissent et s’assèchent progressivement et éprouvent de la difficulté à hydrater continuellement la peau.

Graphique-collagene-pie-chart-70-FRA

Graphique-collagene-retains-8times-FRA

Graphique-collagene-fibrils-fibers-FRA

Graphique-collagene-healthy-weak-collag-FRA

téléchargement_3 téléchargement_4 téléchargement_44

Graphique-elastine-healthy-FRA

Graphique-elastine-Weaken-FRA

L’élastine joue un rôle de premier plan en ce qui concerne l’hydratation de la peau.

L’élastine, complément naturel du collagène, est la principale protéine des fibres élastiques des tendons et des ligaments. Les composantes de cette protéine agissent au niveau de l’élasticité et du raffermissement de la peau. Bien que représentant seulement 2 à 4 % du tissu conjonctif, l’élastine joue un rôle de premier plan en ce qui concerne l’hydratation de la peau.

Afin de vous aider à saisir comment fonctionne l’élastine, prenons un exemple très concret de la vie courante : celui de quelques crayons que nous voulons lier en un paquet. Spontanément, nous utilisons un élastique. Eh bien, c’est exactement cette fonction que remplit l’élastine (l’élastique) par rapport au collagène (les crayons) : elle lie un à l’autre.

Lorsqu’on est jeune, la fibre élastine est mince et extensible. La peau est alors fraîche et souple. Malheureusement, avec l’âge, des transformations au niveau du derme entraînent une perte d’élasticité et d’humidité du tissu conjonctif. Les fibres ont alors tendance à épaissir de façon démesurée, causant des lésions aux protéines d’élastine. C’est alors qu’apparaissent l’affaissement et les multiples autres problèmes qui dénotent des déficiences physiologiques et par conséquent accélèrent le processus de vieillissement – qu’il soit prématuré ou biologique.

téléchargement_55téléchargement_5 téléchargement_6  téléchargement_66

FNH traités absorbent l’humidité de l’air ambiant.

Les scientifiques sont unanimes : la peau est principalement composée de collagène, d’élastine et de 30 % de facteurs d’hydratation ou éléments qui, avec le temps, furent identifiés comme les facteurs naturels d’hydratation(FNH). Ce taux significatif d’éléments indéterminés a stimulé nos chercheurs à mieux comprendre ces agents particuliers et observer de plus près leur composition.

 

Les facteurs naturels d’hydratation, étant principalement des substances hydrophiles (qui absorbent l’eau) et des substances faiblement hygroscopiques (qui absorbent l’humidité), ont un rôle de premier plan à jouer dans l’hydratation des couches superficielles de la peau. Quand l’être humain est jeune, les couches supérieures de l’épiderme contiennent approximativement 13 % d’eau. Avec l’âge, la proportion d’eau baisse à environ 7 %.

 

 

Lorsque la barrière hydrique, située entre l’épiderme vivant et le stratum corneum, est forte et organisée, elle est en mesure de régulariser les pertes hydriques-transépidermiques.

Bien protéger et renflouer les éléments qui constituent les facteurs naturels d’hydratation est d’une importance capitale au bon fonctionnement du stratum corneum.

Graphique-Hydrocomplex-NMF-FRA

Graphique-Hydrocomplex-2pie-chart-FRA

Graphique-Hydrocomplex-carré-FNH-FRA